LA MOUYONDZIENNE (1ère partie)

La Mouyondzienne est une association fondée en 1975. Elle regroupe toutes les femmes ayant étudié à l’ Ecole Normale de Mouyondzi.
Uniquement fréquentée par les filles, l’ Ecole Normale de Mouyondzi a accueilli des congolaises issues de tout les pays mais aussi des étudiantes étrangères venant du Tchad, Centrafrique, Gabon etc.

L’association « La Mouyondzienne » du Congo est principalement composée de 3 unités : Brazzaville (80 personnes), Pointe Noire (54 personnes) et Dolisie (30 personnes). Il est existe aussi une cellule de « La Mouyondzienne » à Paris.

Bien que destinées à l’enseignement, les diplômées de l’ Ecole de Mouyondzi ont eu des parcours diversifiés certaines d’ entres elles ont fait des carrières dans la Finance, les Télécommunications, la santé etc.

Parmi les Normaliennes de Mouyondzi, on compte d’illustres personnalités dont une Première dame, Mme Antoinette Sassou Nguesso qui est d’ ailleurs la Présidente Nationale de l’ Association « La Mouyondzienne » et une ancienne ambassadrice du Tchad au Congo.

La réussite des diplômées de l’ Ecole de Mouyondzi s’ explique par la qualité de l’ enseignement qui y était dispensé. On formait les jeunes filles à devenir des enseignantes, mais aussi de bonnes épouses. L’ enseignement était pluridisciplinaire et diversifié ainsi les pensionnaires de l’ Ecole Normale de Mouyondzi confectionnaient elle-même leurs uniformes et tenues.

 

L’ Ecole a connu 3 générations et a formé de nombreuses promotions. Elle a évolué au grès de l’ histoire du Congo. Ainsi, les premières étudiantes ont été enseignées par les colons. Elle a connu une période charnière au moment de la révolution. Après cette période, l’enseignement a été dispensé par les congolais.

Comme l’indique le slogan de « La Mouyondzienne »: « Amour, Action et Solidarité », l’association œuvre surtout dans le domaine social en faisant des dons aux personnes vulnérables : les orphelins, les personnes âgées et les filles mères par exemple.

Les représentantes de « La Mouyondzienne » que nous avons rencontré à Pointe Noire, avec à leur tête Mme Joséphine Castanou avouent que leur champ d’action est restreint. Elles auraient aimé faire bien plus. Mais, l’association est entièrement autofinancée par les cotisations statutaires et les cotisations spéciales. Leurs ressources sont donc assez limitées.

Aujourd’hui, l’ Ecole Normale de Mouyondzi a été transformée en un lycée mixte. Mais le message des « Mouyondziennes » reste fort.

« Savoir être, savoir faire, savoir vivre, persévérance et bonne éducation » restent le leitmotiv de ces anciennes étudiantes qui sont aujourd’hui devenues des mamans et des grands mères. Il est évident qu’elles ont retransmit ces valeurs à leurs enfants. Et de nos jours, leur message est plus que d’actualité.

Propos recueillis par Mme Kriss Brochec

Auprès de Mesdames : CASTANOU Joséphine, GUIMBI Mairie Louise, MOUBERII Angélique, SENGOMONA Julienne, MEMBI Philomène